Report of the 2015 General Assembly - Rapport de l’Assemblée Générale 2015

API held its annual general assembly 2015 on Tuesday 15 December 2015 in the Residence Palace, under the chairmanship of Tom Weingärtner, API's president. There were about twenty members present. 

1. The assembly approved the annual accounts for 2015 and the report by the commissioners (Hajo Friedrich and Tomas Miglierina) who found no discrepancies in the presented documents and tables. The assembly also approved the draft budget for 2016. Expenses were down in coimparison with 2013 – this was the result caused by a recalculation and refund of the rent for the API office by the Residence Palace (The relevant documents are attached to this report).

Treasurer Ann Cahill stated that API is doing quite well financially, and has a solid credit in the bank, due to proper management of API's resources. As for 2015: the expenses for API's 40th anniversary celebration were partly paid by sponsors, and partly from our own reserves. However, not all sponsors have already paid the promised amounts. They will again be approach with a request to deliver on their promises. The 2015 accounts will be on the table in API's next general assembly. They will be sent to the members on time before the assembly.

(This next assembly will be held in the spring of 2016. In recent years the annual general assembly was always held in november or december. But in accordance with the statutes, and because of the big time-gap between the assembly and the year for which the accounts have to be discussed and approved, it has been decided to from now on have the AGA in February/March. The 2015 accounts will then be presented.)

2. The API membership fee is again confirmed at 120 euros for fully emplyed members, and 70 euros for freelancers and active pensioners.

3. The general secretary gave an overview of API's activities in 2015, with API's 40th anniversary celebration as one of its highlights.

4. Lorenzo Robustelli was confirmed as the formal representative of the Italian national group in the API Council, replacing Giuseppina Paternitti, who has left Brussels and returned to Rome. The president notes that the German national group also has to appoint a new Council member, now Isabel Guzmán has left journalism to work in the European Parliament. The French API-members have still not nominated a new representative as replacement for Nathalie Vandystadt, now EC spokesperson. Also the Chinese and American groups are now so big that they are invited to nominate a candidate for the API Council.

5. Nagayo Taniguchi is unanimously re-elected as API vice-president for another two year term. There were no counter-candidates.

6. The API Council wants to hear the opinions of all colleagues about the spokespersons service (SPP) of the European Commission, now that they are one year in office and an evaluation will take place between API and Margaritis Schinas in early 2016. The president states that, after a positive start, the number of problems and issues with the SPP seems to be on the rise again. Ann Cahill sees a trend: less communication, more PR. As an example she points at the lack of communication from the EC side at the recent climate summit in Paris. In January API will send a questionnaire to all accredited correspondents to hear their views and experiences. Any time that anything does not go well, API would like to be informed.

API also does not agree with the proposed new security arrangements in the Berlaymont, especially concerning the limits to ad hoc access by people who do not have the yellow interinstitutional badge on them, as well as the rules for revokling the accreditation of those who violate the accreditation rules. A special meeting with the SPP about this issue will take place soon.

7. Colleage Filippo Giuffrida asks for API's intervention in his attempts to renew his official EC accreditation, now that the institutions seem to have rejected his application. A solution is not in sight. The secretary-general will look into this again.


++++++++++++++++++++++++


RAPPORT DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DE L'API 2015

L'API a tenu son assemblée générale annuelle 2015 le mardi 15 Décembre 2015 dans le Résidence Palace, sous la présidence de Tom Weingärtner, le président de l'API. Il y avait environ vingt membres présents.

1. L'Assemblée a approuvé les comptes annuels pour 2015 et le rapport des commissaires (Hajo Friedrich et Tomas Miglierina) qui ont trouvé aucune anomalie dans les documents présentés et les tables. L'assemblée a également approuvé le projet de budget pour 2016. Les charges ont diminué par rapport à 2013 - ce fut le résultat d'un nouveau calcul et d'un remboursement du loyer pour le bureau de l'API par le Résidence Palace.

Trésorier Ann Cahill a déclaré que l'API se porte très bien financièrement, et dispose d'un solide crédit à la banque, en raison de la bonne gestion des ressources de l'API. Pour 2015: les dépenses pour les célébrations du 40e anniversaire de l'API ont été partiellement payés par les sponsors, et en partie de nos propres réserves. Cependant, tous les sponsors n'ont déjà pas payé les sommes promises. Ils seront de nouveau approché avec une demande de tenir leurs promesses. Les comptes 2015 seront sur la table dans la prochaine assemblée générale de l'API. Ils seront envoyés aux membres à temps avant l'assemblée.

(Cette prochaine assemblée aura lieu au printemps 2016. Au cours des dernières années, l'assemblée générale annuelle a toujours été tenue en novembre ou décembre. Mais en conformité avec les statuts, et en raison de la grande écart entre l'assemblée et l'année pour laquelle les comptes doivent être discutés et approuvés, il a été décidé à partir de maintenant d'avoir l'AGA en Février / Mars. Les comptes 2015 seront présentés là.)

2. La cotisation de l'API est à nouveau confirmé à 120 euros pour les membres salariés, et à 70 euros pour les indépendants et les retraités actifs.

3. Le secrétaire général a donné un aperçu des activités de l'API en 2015, avec des célébrations du 40e anniversaire de l'API comme l'un de ses apogés.

4. Lorenzo Robustelli a été confirmé en tant que représentant officiel du groupe nationale italienne au Conseil de l'API, en remplacement de Giuseppina Paternitti, qui a quitté Bruxelles et est retournée à Rome. Le président note que le groupe national allemand doit également nommer un nouveau membre du Conseil, puisque Isabel Guzmán a quitté le journalisme pour travailler au Parlement européen. Les membres français n'ont toujours pas désigné un nouveau représentant en remplacement de Nathalie Vandystadt, maintenant porte-parole de la CE. Aussi les groupes chinois et américains sont si grands qu'ils sont invités à désigner un candidat pour le Conseil de l'API.

5. Nagayo Taniguchi est réélu à l'unanimité comme vice-président de l'API pour un autre mandat de deux ans. Il n'y avait pas des candidats opposés.

6. Le Conseil de l'API veut entendre les opinions de tous les collègues sur le service de porte-parole (SPP) de la Commission européenne, maintenant qu'ils sont une année de mandat et une évaluation aura lieu entre l'API et Margaritis Schinas au début de 2016. Le président dit que, apres un début positive, le nombre de problèmes et de questions avec le SPP semble être à nouveau en hausse. Ann Cahill voit une tendance: moins de communication, plus de PR. A titre d'exemple, elle souligne l'absence de communication de la côté de la CE au sommet récent sur le climat à Paris. En Janvier l'API enverra un questionnaire à tous les correspondants accrédités pour entendre leurs expériences et points de vue. Chaque fois que quelque chose ne va pas bien, API aimerait à être informé.

API n'est pas d'accord avec les nouvelles dispositions de sécurité proposées dans le Berlaymont, en particulier concernant les limites à l'accès ad hoc par des journalistes qui ne portent pas le badge interinstitutionnel jaune, ainsi que les règles de révocation de l'accréditation de ceux qui violent les règles d'accréditation. Une réunion spéciale avec le SPP sur cette question aura lieu bientôt.

7. Collegue Filippo Giuffrida demande l'intervention de l'API dans l'obtention de l'accréditation officielle de la CE. Maintenant sa demande a été rejetée par les institutions et aucune solution semble être imminente. Le Secrétaire général se penchera sur ce cas à nouveau.


API Praises EWG-Head Thomas Wieser

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.api-ipa.org/main/