NE PAYEZ PAS LE ‘FRAIS DE SÉCURITÉ’ (€50) DEMANDÉ PAR LA BELGIQUE AUX JOURNALISTES!

L'Association de la Presse Internationale (API-IPA) a noté avec stupéfaction et irritation que les autorités belges ont envoyé, cette semaine, des factures de 50 euros à plusieurs correspondants étrangers accrédités en Belgique. Ce montant servirait à couvrir les frais des contrôles de sécurité (obligatoires) des journalistes qui ont demandé une accréditation pour le sommet européen d'octobre 2018 à Bruxelles.

L'API-IPA s'oppose fermement à cette décision unilatérale. Celle-ci va a l'encontre des engagements pris précédemment par le gouvernement belge d'exempter les journalistes étrangers de tels 'frais de sécurité'. Les services du secrétariat-général du Conseil de l'UE ont également exprimé leur surprise face à cette décision.

L'API-IPA entreprendra une démarche auprès du gouvernement belge, en étroite coopération avec les organisations de journalistes belges. En attendant, l'API-IPA demande à tous les correspondants ayant reçu une telle facture de NE PAS PAYER!

Nous demandons également aux journalistes qui ont reçu une telle facture, de transmettre une copie à l'API-IPA via This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it..

Nous vous tiendront au courant de l'évolution.

Contexte:

En février 2018, le Parlement belge a adopté un amendement à une loi de 1998 sur le fonctionnement des services de sécurité. L'amendement donne à ces services le droit d'exiger des journalistes une compensation pour les frais des contrôles de sécurité (obligatoires) effectué lors des demandes d'accréditation pour de grandes réunions internationales à Bruxelles, telles que les sommets de l'UE. Cette amendement, en vigueur à compter du 1er juin 2018, a été introduit sans préavis ni consultation des organisations de journalistes belges ou internationales.

En août dernier, l'API-IPA, conjointement avec les organisations de journalistes belges (VVJ et AJP), a vivement protesté contre cette mesure discriminatoire (voir articles https://t.co/fwBJtiPd0Q et https://tinyurl.com/yc8q7qtl). Nous avons appelé le gouvernement fédéral belge à abandonner la mesure. Celle-ci constitue un obstacle inutile au travail des journalistes qui couvrent des grands événements internationaux en Belgique. Nulle part ailleurs dans le monde démocratique, les journalistes ne doivent payer pour une accréditation, nécessaire pour effectuer leur travail. Pour l'API-IPA et les associations belges, il s'agit là d'un principe fondamental.

En outre, les autorités belges nous ont informé que la mise en œuvre de la mesure était toujours en discussion et que, pour le moment, elle ne serait pas appliquée aux journalistes (étrangers) souhaitant participer aux sommets de l'UE à Bruxelles. L'envoi des factures, cette semaine, va clairement à l'encontre de cette promesse.

DO NOT PAY the Belgian €50 Journalist ‘Security Fe...