API REJETTE TENTATIVE DE MANIPULATION DES MÉDIAS EN AUTRICHE

L'Association internationale de la presse (API-IPA) est préoccupée par des instructions du ministère de l'Intérieur autrichien à la police nationale pour créer une 'liste noire' et pour la restriction de la communication avec les médias critiques au gouvernement au 'plus nécessaire'. Les instructions visaient également à accorder un traitement préférentiel aux médias favorables au gouvernement.

"Nous sommes heureux que le chancelier autrichien Kurz et le ministre de l'Intérieur Kickl aient renoncé à ces instructions", a déclaré le président de l'API, Tom Weingärtner. "Mais nous sommes toujours préoccupés par le fait que ce type de pensée existe à des niveaux aussi élevés du gouvernement autrichien et soit imposé aux autorités chargées de l'application de la loi. Cela envoie un mauvais signal aux institutions publiques qu'elles peuvent également manipuler des informations."

La liberté de la presse et la liberté d'expression sont les pierres angulaires de la démocratie. Toute tentative visant à saper ces principes pour des raisons politiques est inacceptable. Tous les médias doivent être traités à la même façon. Les gouvernements ont l'obligation de fournir des informations sans préjugés à tous les médias.

API-IPA s'inquiète également du fait que les médias sont de plus en plus harcelés à des fins politiques dans un nombre croissant de pays de l'UE. Les gouvernements démocratiques ne devraient pas faire de distinction entre les médias critiques et amicaux.

"L'Autriche occupe actuellement la présidence du Conseil des ministres de l'UE. Nous attendons du gouvernement autrichien qu'il prenne exemple et respecte les normes européennes en matière de liberté de la presse et de liberté de l'information", a déclaré M. Weingärtner.


Pour plus d'informations:
Tom Weingärtner
0486-505397

PAS DE FRAIS DE SÉCURITÉ DE 50€ POUR LES JOURNALIS...
Free German Language Courses for Journalists