API Approves New Statutes At General Assembly

API held an extraordinary general assembly, as well as the annual general assembly 2016 on Friday 26 February in the Maelbeek Room of the Residence Palace. The extraordinary general assembly discussed and approved a proposal for modified statutes. 

The annual general assembly 2016 approved the financial reports for 2015, welcomed Martina Herzorg and Nicolas Gros-Verheyde as new members of the API Council, representing the German and French colleagues respectively, and discussed the upcoming evaluation meeting between API and the European Commission Spokespersons Service. A full report of both assemblies is published below. In the picture (by Thierry Monasse) you see from left to right API's secretary-general Hans de Bruijn, API president Tom Weingärtner and treasurer Ann Cahill. 

Report of the extraordinary general assembly and the annual general assembly 2016

API held an extraordinary general assembly (EGA) on Friday 26 February 2016, immediately followed by the annual general assembly 2016, under the chairmanship of Tom Weingärtner, API president. There were about twentyfive members present.

The EGA was held to discuss and approve the proposal by the Council for an update of API's statutes. They were last modified in 2005. The president said that the main changes include the question of voting by proxy (1 instead of 2 proxies), a better description of the Council's and the Bureau's competences, the nominating process for the Council, and a fairer system for the payment of membership fees.

Member Tarek Mahmoud complained not to have been informed about this debate, and that members should earlier have been able to participate. President, treasurer and secretary-general explained that API functions as a representative democracy, and that this debate has been held in the API Council in the past year. The draft of the new statutes has been sent to all members two weeks ago, and now the last word is to the members in this EGA. Erisa Zykaj also wanted to have more time for that and called the process 'not so democratic'. But nobody has any remarks to make about the contents. The president therefore puts the new statutes to a vote: 15 members support it, 2 abstain, so the new statutes are now approved and will be published in the official Moniteur Belge.

The extraordinary general assembly is closed, and the statutory annual general assembly (AGA) 2016 is immediately opened.

In recent years, the AGA was repeatedly held in December. However, according to the statutes (the old, as well as the new ones), the AGA should – if possible – be held in the first semester of the year. The API Council has decided to return to this statutory practice.

  1. Financial accounts. The assembly approved the annual accounts for 2015 and the report by the commissioners who found no discrepancies in the presented documents and tables. The draft budget for 2016 was already approved by the AGA in December 2015. There was a small deficit in 2015, due to the cost for the celebration of API's 40th anniversary. This deficit can be erased if several sponsors pay the money they promised and have not done yet. Thomas Friedrich announces that one sponsor has very recently promised to pay 3000 euros.
  2. Confirmation of the nomination of new representatives for the French and German national groups within API. The Germans have elected Martina Herzog to represent them, and she has provided a list with the signatures of a majority of the German members, proving their support. The French colleagues have nominated Nicolas Gros-Verheyde. He has provided sufficient supportive e-mails, but the president insists that he provides written signatures from a majority of the French members, in order not to create a precedent. Some members do not agree. Erisa Zykaj suggests that the API board is making it difficult for Nicolas to become a Council member. This is strongly denied by the president and the SG. Nicolas is welcome in the Council, but has to fulfill the same requirements as other candidates. The president gives him enough time to do so.
  3. Proposal by the Council to re-elect György Foris and Thomas Friedrich as so-called free elected members of the Council. Up to three free elected members do not represent a national or geographical group, and chosen for two year terms. Tarek Mahmoud opposed the re-election of Thomas Friedrich because of the way he operated in the past regarding the Press Club Brussels Europe and Eriza Zykaj opposes his actions in the organisation of API's 40th anniversary celebration. A vote is held, with 8 votes in favor of Thomas, 7 against and 2 abstentions. This means Thomas is re-elected.György Foris is not present, and therefore a majority does not want to vote on his re-election. As a consequence he is not now re-elected.
  4. The relations with the Spokespersons Service of the European Commission. API has held a survey among all accredited correspondents about the functioning of the SPP, which led to tens of mostly critical reactions. The API Bureau will have a yearly evaluation meeting with Margaritis Schinas and his staff on Wednesday 2 March.The assembly is also very critical. Issues mentioned are, in general terms: sometimes poor availability of spokespersons, often refusal to answer procedural questions, preferential treatment of certain correspondents, the disappearance of the much valued Top News, the way they give value judgements of journalist's questions, the long time it often takes to get more detailed/technical answers. There is a plea for API to intervene more often when questions are not answered appropriately. The Bureau-members will take all these remarks with them to the meeting with Margaritis c.s.


Other business:

  • Questions about the (slow) accreditation renewal procedure. The SG explains API's involvement in this procedure, and that almost all correspondents have received their new badges before the expiration of the old ones on 1 March.–
  • Complaints about the poor Internet/WiFi service at European Council meetings. This will again be raised with the responsible Council authorities.


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Rapport de l'assemblée générale extraordinaire et l'assemblée générale annuelle 2016

L'API a tenu une assemblée générale extraordinaire (AGE) le vendredi 26 Février 2016, immédiatement suivie par l'assemblée générale annuelle 2016, sous la présidence de Tom Weingärtner, président de l'API. Il y avait environ vingt-cinq membres présents.

L'AGE a eu lieu pour discuter et approuver la proposition par le Conseil pour une mise à jour des statuts de l'API. Ils sont modifiés dernièrement 2005. Le président explique que les principaux changements comprennent la question du vote par procuration (1 au lieu de 2 procurations), une meilleure description des compétences du Conseil et du Bureau, le processus de la déclaration de candidature pour le Conseil, et un plus juste système pour le paiement des frais d'adhésion.

Membre Tarek Mahmoud se plaignait de ne pas avoir été informé de ce débat, et que les membres plus tôt n'ont été en mesure de participer. Président, trésorier et secrétaire général expliquent que l'API fontionne comme une démocratie représentative, et que ce débat a eu lieu au sein du Conseil de l'API pendent la dernière année. Le projet des nouveaux statuts a été envoyé à tous les membres il y a deux semaines, et maintenant le dernier mot est aux membres de cet AGE. Membre du Conseil Erisa Zykaj également aurait préféré d'avoir plus de temps pour cela et appelle le processus «pas démocratique». Mais personne n'a de remarques à faire sur le contenu. Le président met donc les nouveaux statuts à un vote: 15 membres les soutiennent, 2 se sont abstenus, de sorte que les nouveaux statuts sont maintenant approuvés et seront publiés dans le Moniteur officiel belge.

L'assemblée générale extraordinaire est fermé, et l'assemblée générale annuelle (AGA) 2016 est immédiatement ouverte.

Au cours des dernières années, l'AGA a eu lieu à plusieurs reprises en Décembre. Toutefois, selon les statuts (les anciens, ainsi que les nouveaux), l'AGA devrait - si possible - se tiendra au cours du premier semestre de l'année. Le Conseil de l'API a décidé de revenir à cette pratique.

  1. Les comptes financiers. L'assemblée approuve les comptes annuels pour 2015 et le rapport des commissaires qui ont trouvé aucune anomalie dans les documents et des tableaux présentés. Le projet de budget pour 2016 a déjà été approuvé par l'AGA en Décembre 2015. Il y avait un léger déficit en 2015, en raison du coût de la célébration du 40e anniversaire de l'API. Ce déficit peut être effacé si plusieurs sponsors paient l'argent qu'ils ont promis et n'ont pas encore fait. Thomas Friedrich annonce qu'un promoteur a récemment promis de payer 3000 euros.
  2. Confirmation de la nomination de nouveaux représentants pour les groupes nationaux français et allemands au Conseil de l'API. Les Allemands ont élu Martina Herzog pour les représenter, et elle a fourni une liste avec les signatures de la majorité des membres allemands, ce qui prouve leur soutien. Les collègues français ont nommé Nicolas Gros-Verheyde. Il a fourni des e-mails de soutien suffisants, mais le président insiste sur le fait qu'il fournit des signatures écrites d'une majorité des membres français, afin de ne pas créer un précédent. Certains membres ne sont pas d'accord. Erisa Zykaj suggère que le Conseil de l'API le rend difficile pour Nicolas de devenir membre du Conseil. Ceci est fortement rejetée par le président et le SG. Nicolas est bienvenue au Conseil, mais doit répondre aux mêmes exigences que les autres candidats. Le président lui donne suffisamment de temps pour le faire.
  3. Proposition par le Conseil à réélire György Foris et Thomas Friedrich comme soi-disant membres libres élus du Conseil. Jusqu'à trois membres élus libres ne représentent pas un groupe national ou géographique, et sont choisis pour un mandat de deux ans. Tarek Mahmoud opposé à la réélection de Thomas Friedrich à cause de la façon dont il a fonctionné dans le passé en ce qui concerne le Press Club Brussels Europe, et Erisa Zykaj oppose ses actions dans l'organisation de la célébration du 40me anniversaire de l'API. Un vote est organisé, avec 8 voix en faveur de Thomas, 7 contre et 2 abstentions. Cela signifie que Thomas est réélu.
  4. György Foris est pas présent, et donc la majorité ne veut pas voter sur sa réélection. En conséquence, il est pas maintenant réélu.
  5. Les relations avec le service porte-parole de la Commission européenne. l'API a organisé un sondage parmi tous les correspondants accrédités sur le fonctionnement du SPP, qui a conduit à des dizaines de réactions souvent critiques. Le Bureau de l'API aura une réunion d'évaluation annuelle avec Margaritis Schinas et son personnel le Mercredi 2 Mars.

L'ensemble est également très critique. Les questions mentionnées sont, en termes généraux: parfois faible disponibilité des portes-paroles, souvent refus de répondre à des questions de procédure, le traitement préférentiel de certains correspondants, la disparition de la très appréciée TopNews, la façon dont ils donnent des jugements de valeur des questions de journalistes, les longs délais pour obtenir des réponses plus détaillées/techniques. Il y a un plaidoyer pour l'API de intervénir plus souvent quand des questions ne sont pas répondu dún appropriée.

Les membres du Bureau prendront toutes ces remarques avec eux à la rencontre avec Margaritis c.s.

D'autres affaires:

  • Des questions sur la procedure lentement du renouvellement de l'accreditation permanente à la CE. Le SG explique le rôle de l'API dans cette procédure, et que presque tous les correspondants ont reçu leurs nouveaux badges avant l'expiration des anciens le 1er Mars.
  • Des plaintes concernant le pauvre service Internet/WiFi lors des réunions du Conseil
API Praises EWG-Head Thomas Wieser

Related Posts

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.api-ipa.org/main/